ILS ONT INTÉGRÉ
LA COMMUNAUTÉ PIE

maïa

Louis Sibille, l'un des associés

PIE nous a fait confiance quand nous en avions le plus besoin. Les équipes sont vraiment au top ! Cela a été un vrai plaisir de travailler avec elles !

maïa a développé le premier outil de collaboration dédié à la restauration collective. Divisée en 3 modules évolutifs, cette solution SaaS permet à chaque cuisinier d’optimiser le fonctionnement de son établissement de manière plus efficace, de l’accompagner dans sa transition vers une alimentation plus saine, équilibrée et durable, et d’atteindre les objectifs EGALIM.

Profil des créateurs

Louis Sibille et Arthur Dion se rencontrent en 2019 sur les bancs de Télécom Paris durant leur Master Innovation & Transformation Numérique. Dans le cadre d’un projet de recherche universitaire pluridisciplinaire mené en première année, ils constatent la chose suivante : 7 enfants sur 10 mangent à la cantine mais seulement 4,5% des produits qui leur sont servis sont BIO.

Les deux jeunes hommes vont alors développer un outil informatique de gestion de l’alimentation pour la restauration collective répondant aux critères de la loi EGalim ; ils créent maïa en 2020.

Quand et pourquoi maïa nous a sollicité

Louis & Arthur intègrent alors le programme d’incubation Test&Learn de makesense qui leur permet d’expérimenter leur solution, de développer leur communauté et de se déployer rapidement. Ils signent entre temps divers partenariats avec des restaurants collectifs leur permettant de développer leur outil et les différents modules.

En 2021, la jeune start-up de l’ESS obtient la subvention Paris Innovation Amorçage et souhaite accélérer son développement. Pour réaliser les KPIs exigés par les investisseurs, les associés doivent engager des ressources pour recruter des profils techniques et commerciaux, et prospecter leur marché de manière plus intensive. Ils se tournent alors vers PIE qui accompagne les projets innovants grâce à des outils spécifiques.

Le comité d’engagement Innovation leur accorde deux prêts d’honneur innovation d’un montant total de 30 000 euros, ainsi qu’une garantie pour leur prêt bancaire de 50 000€ afin de limiter les risques personnels. Grâce à cette somme, Arthur et Louis recrutent de nouveaux membres de l’équipe et maïa passe d’un prototype à un outil finalisé et performant.

Maïa est aujourd’hui utilisé par plus de 200 communes de France et le chiffre d’affaires de la structure a pu être multiplié par 10.

Ce dont a bénéficié maïa

→ 30 000 euros en prêts d’honneur innovation amorçage répartis entre les associés en 2021.

Garantie sur emprunt bancaire.

Vous vous retrouvez dans ce parcours ?