L'ACTUALITÉ
DE PIE & CO

16 mars 2021

Anticafé, l’espace de coworking réinventé

Leonid Goncharov a créé un lieu à la frontière entre la maison, le café du coin et l’espace de coworking. L’Anticafé est l’endroit idéal pour travailler et rencontrer de nouvelles personnes. PIE a cru au concept en soutenant le projet dès sa création en 2013, puis en 2015 lors de son développement.

Lieu dédié aux travailleurs nomades, Anticafé se positionne comme « un vrai réseau social, humain et physique ». Une alternative, donc, aux « réseaux virtuels » qui paradoxalement peuvent nous déconnecter. « Nous nous situons entre les bistrots traditionnels et les espaces de
coworking » 
résume le fondateur de la société, Leonid Goncharov.

Les espaces Anticafé accueillent des entrepreneurs, des salariés et des étudiants de tous horizons dans des locaux équipés et confortables. Des collations et des boissons sont disponibles en libre-service pour les longues sessions de travail, ainsi qu’une connexion internet en très haut débit.

 

Leonid Goncharov, fondateur et gérant d’Anticafé.

 

En 2018, l’entreprise comptait 20 000 membres et sept espaces de ce type à Paris, un à Strasbourg, Lyon, Bordeaux, et même un à Rome ! Le créateur d’Anticafé ambitionne de doubler la taille de son réseau en s’implantant dans de nouvelles villes comme Nantes et Lille, et de se rapprocher du monde de l’entreprise en achevant fin 2019 une levée de fonds de 1,7 million d’euros auprès de Nexity.

 

Un soutien « très complémentaire des financements bancaires traditionnels »

« En 2013, j’ai fait appel à PIE dont une de mes relations m’avait parlé alors que je m’apprêtais à ouvrir le tout premier Anticafé à Paris », raconte l’ancien étudiant de l’ESCP Europe, qui a passé quelques mois sur les bancs de l’Université de Washington aux États-Unis. Il bénéficie alors d’un Prêt d’Honneur Création de 10 000 euros accordé par PIE.

« Obtenir d’excellentes conditions de financement auprès de gens très sympas à Paris où il n’existe pas vraiment d’autres alternatives pour les sociétés comme les nôtres, que demander de plus ? » témoigne l’entrepreneur, qui n’hésite pas à recontacter PIE en 2016 lorsqu’il cherche de nouveaux investisseurs pour lever des fonds et étendre son concept à Paris, en France et en Europe.

 

L’équipe d’Anticafé veille à ce que vous ne soyez jamais à court de café en sessions de travail.

 

Antoine Garcia, le consultant qui étudie cette nouvelle demande de financement et accompagne le créateur jusqu’au comité d’engagement de PIE, relève « un niveau de motivation, d’implication et de détermination impressionnant » chez cet « entrepreneur dans l’âme ».

Le jury PIE décide de soutenir une nouvelle fois le projet alors en plein développement avec un Prêt d’Honneur Croissance de 75 000 euros afin de couvrir une partie des besoins de financement s’élevant au total à 1,5 million d’euros à l’époque. Une somme considérable à la hauteur de l’ambition de Leonid Goncharov : créer un vaste réseau d’espaces Anticafé  avec un rythme de trois nouveaux Anticafé par an, dont la majorité seraient des franchises.

 

L’Anticafé « Station F » du 13ème arrondissement se tient prêt à réaccueillir ses co-workers parisiens réguliers ou occasionnels dès que la situation sanitaire le permettra.

 

« Je serais ravi de travailler encore avec PIE »

Ce second financement PIE est une nouvelle fois gage de solidité du projet aux yeux des banques et des investisseurs approchés par l’entrepreneur. L’expertise de PIE est reconnue à sa juste valeur par l’écosystème de la finance, et appréciée par le créateur d’Anticafé : « Je serais ravi de travailler encore avec PIE qui est très complémentaire des financeurs bancaires traditionnels […] Et puis cela rassure tout le monde quand votre levée de fonds comprend plusieurs contributeurs différents, y compris en non-dilutif », conclut-il.