FINANCER LA CRÉATION ET LA REPRISE
FAVORISER L'ENTREPRENEURIAT DANS TOUTE SA DIVERSITÉ
SOUTENIR L'INNOVATION SOCIALE

DLA : zoom sur la Salle Saint-Bruno 19 septembre 2019

La Salle Saint-Bruno, espace associatif situé dans le quartier de la Goutte d’Or (18e) est actuellement accompagnée par PIE dans le cadre du Dispositif Local d’Accompagnement. Estelle VERDIER, directrice de l’association depuis 2011, nous livre ses premières impressions.

  • Pouvez-vous nous présenter votre association ? 

La Salle Saint-Bruno est un espace associatif au service des habitants et des associations de la Goutte d’Or créé en 1991 suite à une concertation entre les habitants, les associations et les pouvoirs publics.

Située dans une ancienne chapelle désacralisée, elle a pour objectif de promouvoir, conduire et soutenir toute initiative collective ayant pour but de favoriser le vivre-ensemble et le développement global du quartier de la Goutte d’Or. Elle invite les associations et les habitants du quartier à adhérer et participer à son projet et à ses différentes activités.

  • Quel(s) type(s) d’activités proposez-vous ?

La Salle Saint-Bruno est aujourd’hui animée par une trentaine d’associations adhérentes qui interviennent autour de deux secteurs :

  1. le soutien à l’animation et à la vie de quartier avec :
    –  un portail d’accueil et d’informations des habitants,
    – la mutualisation des locaux pour des réunions, des formations, des activités culturelles ou des manifestations,
    – des rencontres, des moments d’échanges et de partage autour des problématiques du quartier, la construction de projets collectifs, comme par exemple la création d’une webradio pour donner la parole aux habitants.
  2. l’accompagnement pour faciliter l’insertion professionnelle des habitants du 18e grâce à deux espaces dédiés :
    – l’espace “Proximité Emploi” avec un centre de ressources, des parcours de formation, d’aide à la réalisation de son CV ou encore de préparation à des entretiens d’embauche,
    – l’espace “Goutte d’Ordinateur” qui propose des ateliers d’initiation et de perfectionnement à l’outil informatique et aux usages du numérique.
  • Quelle problématique vous a conduit au DLA ?

L’activité de la SSB est soutenue par des subventions publiques et par de l’autofinancement, via les contributions aux mises à disposition de salles et celle des stagiaires et des partenaires pour les formations numériques.

Nous nous interrogeons sur la possibilité de continuer à développer cette part d’autofinancement tout en sollicitant de nouveaux soutiens auprès de financeurs privés, notamment les fondations d’entreprise, sans changer de statut fiscal.

  • Qu’attendez-vous concrètement de ce dispositif ? 

Le DLA permet une expertise organisée et gratuite assez pointue d’une part du point de vue d’un expert du secteur associatif (chargé de mission DLA) et d’autre part, du point de vue d’un expert sur une problématique qu’on ne maîtrise pas en interne.

Cet accompagnement doit nous permettre de prendre des décisions sur l’activité de l’association. Nous aider aux orientations à prendre et définir quelles ressources de financement privilégier.

  • Quand avez-vous commencé l’accompagnement ?

Le premier accueil DLA a été réalisé en novembre 2018 par Baptiste Guillemet, consultant PIE, s’en est suivi la validation du cahier des charges et le choix des propositions au printemps 2019. La phase de diagnostic est finie ; nous entamons maintenant la phase d’accompagnement par un cabinet d’expertise.

  • Recommanderiez-vous ce dispositif aux autres associations ? 

Oui, c’est ce que je fais 🙂

 


Ils soutiennent PIE